Communiqué de presse

Des saints des derniers jours de Lethbridge accueillent des réfugiés

Des membres du pieu de Lethbridge-Est (Alberta) de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, en partenariat avec l’organisation Lethbridge Family Services (LFS), ont fait don de boîtes de nourriture de base à des familles de réfugiés arrivant au Canada. Karen Nemeth, la directrice de la Communication du pieu, a coordonné les efforts.

« Ces nouveaux arrivants sont nos sœurs et nos frères qui viennent de nombreuses régions du monde pour commencer une nouvelle vie, loin de leur pays d’origine et de tout ce qui leur est familier », a dit Nemeth. « Nous pouvons jouer un rôle important en les accueillant et en les aidant à sentir qu’ils font partie du Canada. »

Des membres de l’Église ont fait don de farine, de sucre, d’huile, de riz, de haricots en conserve, de lentilles, de pâtes alimentaires et d’autres produits alimentaires. Les jeunes ont travaillé ensemble pour ensacher et étiqueter les épices, confectionner des cartes de bienvenue et préparer les boîtes de nourriture. Ces boîtes seront remises à des familles de réfugiés nouvellement arrivées.

Skylar Gibb, une jeune de la paroisse Forestry, a dit : « Le fait que j’aie pu faire quelque chose qui s’inscrivait dans une grande cause a donné un sens à tout cela. C’était une expérience tellement super et tellement amusante de contribuer à mieux accueillir les réfugiés au Canada. »

« Pour moi, c’était une joie d’imaginer l’enthousiasme [des réfugiés] ouvrir les boîtes. J’aime beaucoup faire en sorte qu’ils sentent qu’ils ont un foyer et qu’ils sont aimés », a expliqué Paige Zemp, une autre jeune participante.

Le volontariat consistant à accueillir les réfugiés est une façon simple de changer les choses dans nos collectivités et dans la vie d’autrui. Jacqueline Douglas, une jeune participante à l’activité, a déclaré : « [Notre service] a été déterminant parce que je savais que [cela] avait une grande importance dans leur vie. J’inviterais tout le monde à tendre la main aux réfugiés parce que cela illumine leur vie et la nôtre quand nous leur rendons service. »

« C’est réconfortant de voir les gens faire des dons avec tant d’enthousiasme et de voir les jeunes travailler de concert pour aider les réfugiés. C’est un réel privilège de pouvoir aider de cette façon si modeste », a ajouté Nemeth.

En avril 2016, lors d’un discours devant les membres du monde entier, Elder Patrick Kearon a déclaré : « On estime à plus de soixante millions le nombre de réfugiés dans le monde aujourd’hui, ce qui signifie "qu’une personne sur cent vingt-deux […] a été forcée de s’enfuir de chez elle" et la moitié d’entre elles sont des enfants. Lorsque l’on réfléchit au nombre de personnes que cela représente et à ce que cela signifie dans la vie de chacune d’elle, c’est choquant. […] Nous devons veiller à ce que la situation désespérée des réfugiés ne devienne pas une simple nouvelle banale, une fois que le choc initial se sera dissipé, car les guerres dureront et les familles continueront d’arriver. Des millions de réfugiés dans le monde entier, dont les histoires ne font plus l’actualité, ont encore désespérément besoin d’aide » (« Un refuge contre la tempête »).

Le pieu de Lethbridge-Est, en Alberta, a mené à bien de nombreux autres projets de soutien aux réfugiés. En août, le député provincial de Lethbridge-Est, Nathan Neudorf, s’est joint à des bénévoles saints des derniers jours et à des immigrants nouvellement arrivés du Pakistan, de Somalie, de Syrie, de Tanzanie et d’autres pays pour préparer des trousses d’hygiène pour la division des services aux immigrants de LFS. Le projet a permis de produire 1 100 trousses d’hygiène.

La semaine précédente, un autre groupe de bénévoles avait préparé 300 trousses d’hygiène qui ont été livrées à la Lethbridge School Division afin d’être distribuées lors de la campagne « À vos marques, prêts, partez » de la rentrée des classes. Ces trousses sont remises par LFS à la soupe populaire de Lethbridge et aux réfugiés nouvellement arrivés.

Najib Mangal, responsable des services de liaison communautaire et d’emploi à LFS, a expliqué : « Lorsque les réfugiés pris en charge par le gouvernement arrivent au Canada, ils ont souvent faim et sont souvent épuisés. L’accès à une nourriture adaptée à leur culture permet aux familles de se sentir accueillies et à l’aise. Nous, le personnel de LFS et nos bénéficiaires réfugiés, sommes vraiment très reconnaissants de la gentillesse de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, qui a fait don de nourriture et de trousses d’hygiène pour les nouveaux arrivants. Nous attendons avec joie d’autres occasions de travailler ensemble à accueillir nos nouveaux voisins canadiens. »

Elder Kearon nous rappelle ceci : « Être un réfugié peut être un moment décisif dans la vie d’une personne, mais son état de réfugié ne définit pas qui elle est. Comme pour des milliers et des milliers de personnes avant elle, ce sera un moment, que nous espérons de courte durée, de sa vie. Certaines d’entre elles deviendront des lauréats du prix Nobel, des fonctionnaires, des médecins, des scientifiques, des musiciens, des artistes, des dirigeants religieux et apporteront leur contribution dans d’autres domaines. En fait, nombre d’entre eux étaient cela avant de tout perdre. Ce moment ne définit pas qui ils sont, mais notre réaction contribuera à définir qui nous sommes » (« Un refuge contre la tempête »).

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.