Communiqué de presse

JustServe : Le catalyseur de deux projets de service en Alberta

JustServe, une application en ligne mettant en contact bénévoles et organisations communautaires, s’est révélé l’outil idéal pour le pieu des jeunes adultes célibataires de Lethbridge (Alberta) de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours lorsque les jeunes ont accueilli Elder Lynn G. Robbins, un Soixante-dix Autorité générale, à leur conférence de pieu d’octobre 2021.

Elder Robbins a demandé qu’un projet de service soit organisé avant la conférence de pieu afin qu’il puisse y prendre part aux côtés des participants à la conférence. Les restrictions liées à la pandémie de COVID-19 ont toutefois rendu presque impossible l’organisation d’un projet de service pour cent jeunes adultes.

Chris Anderson, le directeur de la Communication du pieu des jeunes adultes célibataires, a entrepris de communiquer avec des organismes de Lethbridge pour déterminer s’ils avaient des besoins.

« La seule réponse constante à notre offre de service semblait être de la reconnaissance pour notre volonté d’aider à répondre aux nombreux besoins des organismes, mais ces derniers limitaient le nombre de participants [en raison des restrictions liées à la COVID-19]. J’avais cependant confiance que le Seigneur préparerait la voie pour que nous accomplissions sa volonté », a expliqué Anderson.

Anderson a donc décidé de chercher des projets de service au moyen de l’application JustServe. Cet outil permet aux organisations d’afficher leurs besoins et aux bénévoles de rechercher des endroits où servir dans la collectivité. Il permet à la fois d’aider des personnes dans le besoin et d’améliorer la qualité de vie dans la collectivité.

Grâce à JustServe, Anderson a constaté que St. Martha’s Retreat, une ancienne maison de religieuses catholiques, avait besoin de bénévoles pour effectuer des travaux à l’intérieur et à l’extérieur des lieux. Daren Heyland, le directeur de la Communication de l’interrégion, avait travaillé à St. Martha’s Retreat par le passé et il a pu se charger de coordonner la communication avec le responsable de l’endroit.

Ce projet ne pouvait cependant accueillir que quatorze personnes, un nombre insuffisant si on tient compte de la centaine de jeunes que les organisateurs avaient regroupés. Mais c’était comme si Dieu leur avait préparé cette occasion de service, alors ils se sont engagés à y envoyer les bénévoles requis et à continuer à chercher d’autres endroits où servir.

« L’utilisation du site JustServe avait [auparavant] donné l’occasion à des personnes et à des groupes du pieu des jeunes adultes célibataires de Lethbridge de prendre part à des projets de service à Lethbridge même. Les activités consistaient notamment à préparer et à servir des repas à la soupe populaire de la ville, à garnir les étagères de banques alimentaires et à prendre contact avec de nouveaux arrivants pour leur enseigner les rudiments de l’anglais parlé », a relaté Anderson. Malheureusement, en raison du grand nombre de bénévoles attendus pour ce projet unique et des restrictions sanitaires en vigueur, de nombreux projets habituels n’étaient pas réalisables.

Plusieurs jours de recherche supplémentaires sur JustServe ont conduit à une autre occasion de servir grâce au programme « Nettoyage des rives ». Ce projet consistait à revitaliser le lit d’une rivière où de nombreux résidents aiment pêcher, et faire du vélo et se promener le long de la rive. Il se trouve que la zone de ce projet était située près des terrains de St. Martha’s Retreat, ce qui permettait aux bénévoles de rester en contact. Le groupe s’est donc engagé à réaliser les deux activités.

Un samedi matin d’octobre, cent vingt jeunes adultes célibataires et dirigeants se sont donc rassemblés pour servir dans leur collectivité.

À St. Martha’s Retreat, les bénévoles ont nettoyé et huilé les boiseries intérieures, les portes et les cadres des tableaux. Une des bénévoles régulières de St. Martha’s Retreat a été surprise lorsque les autres bénévoles ont commencé à chanter des hymnes. Elle a fait remarquer qu’elle avait eu une semaine particulièrement difficile, et que la musique et la gentillesse des jeunes adultes célibataires lui avaient remonté le moral.

Le responsable du programme de St. Martha’s Retreat était enthousiaste à l’idée de faire visiter les lieux aux bénévoles, alors Elder Robbins et Eric Wilde, le président du pieu des jeunes adultes célibataires de Lethbridge (Alberta), ainsi que quelques autres personnes, ont appris l’histoire et la mission de l’endroit. « Le fait de s’associer à St. Martha’s Retreat et de servir dans la collectivité a suscité un sentiment d’unité et d’ouverture des cœurs », a dit Wilde.

Le site JustServe souligne ce qui suit : « Nous n’avons pas besoin de fournir de grands efforts personnels, seulement de petits changements par-ci, quelques heures par-là, et ces petits efforts s’additionnent rapidement pour réellement faire changer les choses. En travaillant côte à côte et en apprenant les uns des autres, nous nous comprenons mieux, nous pouvons corriger les idées fausses et nouer de nouvelles amitiés. »

À l’extérieur, des bénévoles ont ramassé des branches d’arbres tombées et des débris pour en faire des abris pour les animaux indigènes qui fréquentent les terrains entourant le lieu de retraite, notamment des chevreuils, des blaireaux, des écureuils et de nombreux types d’oiseaux. Des bénévoles ont également déplacé des bancs à des endroits où les visiteurs peuvent profiter de la vue sur la vallée de la rivière en contrebas et du paysage paisible et apaisant du cimetière municipal situé au sud.

Les bénévoles se sont déployés sur une longueur d’un kilomètre le long de la rivière. Ils ont travaillé en groupes de quatre, consignant les articles recueillis et remplissant des sacs d’ordures. Les résidents des environs ont démontré leur intérêt pour les bénévoles et ont exprimé leur reconnaissance pour le soin qu’ils apportaient au nettoyage et à la protection de l’environnement.

Le site JustServe s’est révélé un excellent outil pour permettre aux bénévoles de Lethbridge d’entrer en contact avec des organisations de la collectivité. « [Nous] ne résolvons peut-être pas le problème de la faim dans le monde immédiatement, mais nous sommes convaincus qu’en œuvrant ensemble dans nos collectivités locales, nous ouvrons la voie à des changements beaucoup plus importants », conclut un extrait du site Web.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.