Communiqué de presse

La première présidence et les apôtres de plus de 70 ans reçoivent le vaccin contre la COVID-19

L'Église a contribué à la vaccination de près de 117 millions de personnes depuis 2002

Huit hauts responsables de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ont reçu la première dose d'un vaccin COVID-19 mardi matin à Salt Lake City. Ces dirigeants sont admissibles au vaccin dans l'Utah parce qu'ils ont plus de 70 ans. Les travailleurs de la santé, les premiers intervenants et les autres bénéficiaires prioritaires de l'État ont eu la possibilité de se faire vacciner ces dernières semaines.

Les trois membres de la Première Présidence et les cinq membres du Collège des douze apôtres ainsi que la plupart de leurs conjoints ont reçu le vaccin : le président Russell M. Nelson et son épouse Wendy; le président Dallin H. Oaks et son épouse Kristen; le président Henry B. Eyring; le président M. Russell Ballard; Elder Jeffrey R. Holland et son épouse Patricia; Elder Dieter F. Uchtdorf et son épouse Harriet; Elder Quentin L. Cook et son épouse Mary; Elder D. Todd Christofferson et son épouse Kathy.

 

Déclaration de la  Première Présidence sur la vaccination

La Première Présidence a publié mardi la déclaration suivante sur l'importance de la vaccination et de l'immunisation contre les maladies évitables :

En paroles et en actes, l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours soutient la vaccination depuis des générations. En tant qu'élément important de ses efforts humanitaires, l'Église a financé, distribué et administré des vaccins vitaux dans le monde entier. La vaccination a contribué à freiner ou à éliminer des maladies transmissibles dévastatrices, telles que la polio, la diphtérie, le tétanos, la variole et la rougeole. Les vaccins administrés par des professionnels médicaux compétents protègent la santé et préservent la vie.

Alors que cette pandémie se répandait dans le monde entier, l'Église a immédiatement annulé des réunions, fermé des temples et restreint d'autres activités en raison de notre désir d'être de bons citoyens du monde et de faire notre part pour lutter contre la pandémie.
 

Aujourd'hui, les vaccins contre laCOVID-19, pour lesquels beaucoup ont travaillé, prié et jeûné, sont en cours de développement, et certains sont fournis. Conformément aux directives émises par les autorités sanitaires locales, les vaccins ont d'abord été proposés aux travailleurs de la santé, aux premiers intervenants et à d'autres bénéficiaires prioritaires. En raison de leur âge, les hauts responsables de l'Église âgés de plus de 70 ans se réjouissent aujourd'hui de pouvoir se faire vacciner.
 

Lorsque les occasions appropriées se présenteront, l'Église exhorte ses membres, ses employés et ses missionnaires à être de bons citoyens du monde et à contribuer à enrayer la pandémie en se protégeant et en protégeant les autres par la vaccination. Il incombe aux individus de prendre leur propre décision en matière de vaccination. Ce faisant, nous leur recommandons, dans la mesure du possible, de consulter un professionnel de la santé compétent sur leur situation et leurs besoins personnels.

Le soutien de longue date de l'Église en faveur de la vaccination

L'Église de Jésus-Christ reconnaît l'importance de la vaccination et de l'immunisation depuis des décennies. « Nous exhortons les membres de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à protéger leurs propres enfants par la vaccination », a déclaré la Première Présidence en 1978

Depuis 2002, par l'intermédiaire de son organisation humanitaire Latter-day Saint Charities, l'Église a contribué au financement de 168 projets dans 46 pays pour bénir quelque 116 819 870 personnes. Latter-day Saint Charities apporte un soutien financier à d'importants partenaires mondiaux en matière d'immunisation afin d'obtenir et de fournir des vaccins, de surveiller les maladies, de répondre aux épidémies, de former les travailleurs de la santé et de développer des programmes d'élimination et d'éradication. Il en résulte une augmentation du nombre d'enfants vaccinés et une diminution du nombre de vies perdues à cause de la rougeole, de la rubéole, du tétanos maternel et néonatal, de la polio, de la diarrhée, de la pneumonie et de la fièvre jaune.

Parmi les réussites notables de ces derniers temps, on peut citer l'élimination de maladies dans toute l'Afrique. En 2019, l'association Latter-day Saint Charities et des partenaires tels que l'UNICEF USA et Kiwanis International ont contribué à l'élimination du tétanos maternel et néonatal au Tchad et en République démocratique du Congo. À la fin de l'année dernière, grâce à l'UNICEF et à des partenaires tels que Latter-day Saint Charities, l'Afrique a éradiqué le poliovirus sauvage. Et en réponse à une épidémie de rougeole au Tchad en 2019, l'UNICEF et ses partenaires ont aidé à vacciner 653 535 enfants âgés de six mois à neuf ans sur une période d'une semaine.

« Je suis heureux que ce soit à notre tour d'être vaccinés », a déclaré le président Oaks mardi matin.  « Nous avons bon espoir que la vaccination générale de la population nous aidera à damer le pion à cette terrible pandémie. C'est plein d'espoir, comme la lumière au bout du tunnel. Il y a du soulagement et de la reconnaissance pour ceux qui ont inventé le vaccin et pour ceux qui ont fait en sorte qu'il soit largement accessible, selon un système de priorité raisonnable. »
 

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.