Communiqué de presse

Le projet Purple Heart : un menuisier du Nouveau-Brunswick aide des vétérans blessés

Rob Cosman, un menuisier de Grand Bay, au Nouveau-Brunswick, sait ce que cela veut dire de suivre le commandement du Sauveur « [d’aller] au secours des faibles, [de fortifier] les mains languissantes et [d’affermir] les genoux qui chancellent » (Doctrine et Alliances 81:5). Fabricant de meubles, instructeur de menuiserie avec outils traditionnels et membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Cosman a lancé le projet Purple Heart en 2015 afin d’aider les vétérans blessés.

 

Cosman est bien connu dans le monde entier pour ses outils traditionnels haut de gamme qu’il fabrique et vend lui-même. En 2015, il est devenu le bon ami d’une communauté d’anciens combattants en lançant le projet Purple Heart, une série d’ateliers à but non lucratif qui enseignent à des vétérans de Wounded Warriors – qui souffrent de blessures de guerre physiques ou mentales – comment trouver la paix intérieure grâce à l’expérience thérapeutique du travail traditionnel du bois.

Chaque année, des dizaines de milliers de militaires quittent leur service à plein temps. La plupart prennent leur retraite, mais certains partent malades ou blessés, jugés inaptes à servir leur pays. Chaque ancien combattant blessé a une histoire – certains souffrent de blessures physiques, d’autres de blessures intérieures, y compris des blessures liées au stress opérationnel; d’autres développent des troubles de stress post-traumatiques (TSPT) ou d’autres problèmes de santé. Quelle que soit la blessure, la transition vers la vie après le service est difficile. Certains anciens combattants luttent pendant de nombreuses années contre les effets du combat qui changent leur vie, quelle que soit leur blessure.

Cosman a lancé le projet Purple Heart à la suite d’une rencontre fortuite avec un ancien marine américain qui souffrait d’une blessure au combat. Le vétéran a expliqué que le travail du bois avec des outils traditionnels était « une sorte de thérapie qui l’a aidé à faire face aux difficultés du combat ». Une amitié s’est forgée, et c’est ainsi que s’est réalisé le souhait de Cosman d’aider à soulager ceux qui souffrent.

Le projet Purple Heart offre à 36 anciens combattants blessés physiquement ou mentalement une bourse pour participer aux ateliers « Training the Hand » de Cosman. Depuis 2016, Cosman a guidé plus de 85 anciens combattants du Canada, des États-Unis et d’Australie dans leur parcours de guérison. De nombreux vétérans souffrent de douleurs constantes. Beaucoup souffrent de dépendances, de traumatismes, de stress ou de dépression.

Les ateliers de Cosman guident chaque participant dans un processus d’apprentissage du travail du bois à l’aide d’outils traditionnels et dans la découverte de la créativité personnelle et de compétences inexploitées. La camaraderie des ateliers aide aussi ces vétérans à redécouvrir une certaine maîtrise de leur vie – quelque chose sur lequel se concentrer, autre que la douleur.

« Travailler avec ces personnes incroyables m’amène à penser à deux Écritures », dit Cosman. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jean 15:13), et un thème récent pour les jeunes de l’Église : "Lorsque vous êtes au service de vos semblables, vous êtes simplement au service de votre Dieu" (Mosiah 2:17). Nous essayons simplement de servir nos concitoyens dans le besoin. »

Les ateliers sont offerts gratuitement aux vétérans, grâce aux généreux dons financiers de particuliers et d’entreprises qui veulent aider la communauté des anciens combattants.

Jean B. Bingham, présidente générale de la Société de Secours de l’Église, a enseigné ceci : « Lorsque nous avons le cœur ouvert et disposé à aimer et à intégrer, à encourager et à réconforter, rien ne peut résister à la force de notre service. Si nous sommes motivés par l’amour, il se produira des miracles et nous trouverons les moyens de ramener nos frères et sœurs « absents » dans l’étreinte de l’Évangile de Jésus-Christ où chacun a sa place » (« Servir à la manière du Sauveur », conférence générale d’avril 2018).

Cosman et sa famille invitent les autres à soutenir les vétérans dans leur parcours de guérison en suivant l’exemple de Jésus-Christ. Le Sauveur lui-même était autrefois charpentier et utilisait des outils semblables à ceux qu’utilisent aujourd’hui Cosman et les Wounded Warriors. Et tous les vétérans qui ont été touchés par cette expérience de travail du bois à l'aide d'outils traditionnels ont été individuellement aidés de cette manière unique.

Par Rand MacKay

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.