Communiqué de presse

Les Britanno-Colombiens célèbrent la Journée internationale des femmes

Des membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et de l’Organisation mondiale des Sikhs du Canada se sont réunis le 8 mars 2021 pour célébrer la Journée internationale des femmes. L’événement virtuel gratuit était organisé par les pieux de Surrey, d’Abbotsford et de Vancouver, en Colombie-Britannique.

Le thème de l’événement « La crainte est une réaction, le courage, une décision » soulignait le courage de deux femmes inspirantes qui ont choisi de faire une différence dans leurs collectivités : Sonja Gaudet et Amrit Kaur. Gaudet et Kaur ont chacune reçu un prix et une lettre de reconnaissance du maire de leurs villes respectives.

Sonja Gaudet, de Vernon en Colombie-Britannique, a reçu le Prix humanitaire pour ses réalisations remarquables dans des circonstances extraordinaires. En tant qu’athlète canadienne paralympique médaillée d’or, elle inspire et améliore la vie des autres avec sa devise : « Croire. S’adapter. Surmonter. » Gaudet est la joueuse de curling en fauteuil roulant la plus décorée au Canada et elle a été intronisée au Temple de la renommée du curling canadien. En 2018, Postes Canada l’a incluse dans une collection de six timbres qui rendent hommage à certaines des athlètes féminines canadiennes les plus accomplies dans les sports d’hiver.

Gaudet a parlé des façons de continuer à avancer malgré les difficultés de la vie. « Sachez que d’autres personnes sont déjà passées par les mêmes défis que vous affrontez. […] Si vous ne posez pas de questions et que vous ne tendez pas la main, vous pensez que vous êtes le seul à vous débattre avec ces difficultés. […] Si vous demandez de l’aide, alors les autres peuvent vous guider et vous montrer ce qui peut fonctionner. […] Cela vous donne le sentiment que vous n’êtes pas seul, et vous découvrez des stratégies auxquelles vous n’aviez pas pensé auparavant. […] S’isoler et avoir peur ne sont que des réactions, mais avoir le courage […] de demander de l’aide est la première étape d’une série de nombreuses actions », a-t-elle déclaré.

Amrit Kaur, de Surrey en Colombie-Britannique, a reçu le Prix du courage pour sa capacité à conserver ses croyances sur la foi sikhe tout en continuant de contester la loi québécoise sur la laïcité (anciennement connue sous le nom de projet de loi 21) par des moyens légaux. Alors qu’elle vivait au Québec, Kaur a été directement touchée par la Loi sur la laïcité de l'État introduite en 2018. Cette loi a nui à sa capacité à travailler comme enseignante au secondaire, car elle exigeait que Kaur retire son dastar (turban sikh). Pour rester fidèle à ses principes, elle s’est installée en Colombie-Britannique en 2019, où elle est en mesure de faire avancer sa carrière tout en conservant les principes de sa foi sikhe.

Lors de l’événement, Kaur a encouragé les femmes à embrasser leur diversité et à avoir confiance en cette diversité. « Je suis issue d’un héritage et d’une lignée de personnes qui ont défendu leurs croyances et qui ont résisté à l’oppression avec beaucoup de courage. […] Il n’y a aucune raison pour que je ne montre pas la même énergie. […] Ce que je dis ne concerne pas seulement moi, mais aussi d’autres personnes qui se trouvent dans la même situation. […] Aucun enfant ni aucun individu ne mérite de sentir qu’il n’est pas à la hauteur à cause de ce qu’il est ou de penser qu’il ne peut contribuer à la société simplement parce qu’il est différent. Si nous ne nous exprimons pas, les élèves ne sentiront plus qu’ils peuvent être eux-mêmes », explique-t-elle.

Susan Terry, la directrice des communications du pieu de Surrey en Colombie-Britannique, s’est sentie inspirée d’organiser l’événement pour souligner la Journée internationale des femmes. « Le thème [de l’événement] "La crainte est une réaction, le courage, une décision" fait référence à la résilience face aux obstacles que nous rencontrons sur notre chemin et à la force nécessaire pour finir la course. […] L’année qui vient de s’écouler a été tellement difficile que d’entendre parler de femmes si courageuses nous aide à nous élever et nous inspire tous. C’est une merveilleuse occasion de célébrer! », a-t-elle déclaré.

Francheska Hensen, une jeune fille de l’Église de Burnaby en Colombie-Britannique, a écrit le texte et la musique d’une pièce intitulée « Choose Brave » pour la Journée internationale des femmes. Son enregistrement YouTube de la chanson, qui rend hommage à toutes les femmes qui font preuve de courage, a été diffusé lors de l’événement. « La peur, l’incertitude et l’insécurité seront toujours là, nous entraînant vers le bas, nous incitant à abandonner et essayant de prendre le contrôle de nos vies. Mais le courage est l’antidote qui nous aide à affronter ce monde troublé dans lequel nous vivons, à mettre la crainte de côté, et à aller de l’avant avec plus de confiance, tout en étant aux commandes », dit-elle.

Une centaine de personnes ont assisté à l’événement virtuel et ont participé aux ateliers Zoom pour tisser des liens et faire part de leurs histoires personnelles de courage.

Manpreet Multani, de l’Organisation mondiale des Sikhs du Canada, a déclaré : « Mettre sur pied un événement dans le cadre d’une collaboration interconfessionnelle nous permet d’en apprendre davantage sur les croyances des uns et des autres, ce qui nous aide à mieux apprécier et à mieux comprendre les diverses pratiques. De plus, cela nous permet de travailler ensemble à un objectif commun qui consiste à souligner et à célébrer les réalisations de femmes brillantes dans nos collectivités. »

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.