Thème

Programme missionnaire

Le programme missionnaire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est l’une de ses plus notables caractéristiques. On peut voir des missionnaires saints des derniers jours dans les rues de centaines de grandes villes du monde et de milliers de plus petites.

L’effort missionnaire est basé sur le modèle du Nouveau Testament : les missionnaires servent à deux, ils enseignent l’Évangile et baptisent les croyants au nom de Jésus-Christ (voir, par exemple, les œuvres de Pierre et de Jean dans le Livre des Actes).

Plus de 67 000 missionnaires accomplissent une mission pour l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à tout moment. La plupart d’entre eux sont des jeunes de moins de vingt-cinq ans répartis dans 399 missions dans le monde.

Il peut s’agir de jeunes hommes âgés de dix-huit à vingt-cinq ans, de jeunes femmes de plus de dix-neuf ans ou de couples à la retraite.Les missionnaires travaillent par équipes de deux personnes de même sexe, à l’exception des gens mariés qui travaillent avec leur conjoint.Les hommes célibataires accomplissent un service de deux ans et les femmes célibataires un service de dix-huit mois.

Les missionnaires reçoivent leur affectation du siège de l’Église et sont envoyés uniquement dans les pays où le gouvernement autorise l’établissement de l’Église.Les missionnaires ne demandent pas leur lieu d’affectation et ne savent pas à l’avance s’ils devront apprendre une langue étrangère.

Avant de rejoindre leur lieu d’affectation, les missionnaires se rendent dans l’un des dix centres de formation des missionnaires à travers le monde et ils y restent pendant une courte période. Ils y apprennent comment enseigner l’Évangile de façon claire et méthodique et, si nécessaire, ils commencent à apprendre la langue des personnes qu’ils vont instruire.Le plus grand centre de formation est à Provo (Utah, États-Unis) et les autres centres, en Afrique du Sud, en Angleterre, au Brésil, en Colombie, au Ghana, au Mexique, en Nouvelle-Zélande, au Pérou, et aux Philippines.

Les hommes portent le titre de « Elder » et les femmes celui de « Sœur ».

Une journée missionnaire type commence par un réveil à 6 h 30 suivi d’une étude personnelle.Toute la journée est dédiée au prosélytisme : ils font le suivi des rendez-vous, des visites à domicile ou rencontrent les gens dans la rue ou d’autres lieux publics.Les missionnaires terminent leur journée à 22 h 30.

Dans certaines parties du monde, les missionnaires ne sont envoyés que pour faire des missions humanitaires ou d’autres missions spécialisées.Ces missionnaires ne font pas de prosélytisme.

L’œuvre missionnaire est bénévole. Les missionnaires financent eux-mêmes leur mission, à l’exception des frais de transport pour se rendre sur leur lieu d’affectation et pour rentrer chez eux, et ils ne perçoivent pas de rémunération pour leur service. 

Les missionnaires peuvent communiquer avec leur famille lors de leur journée de préparation hebdomadaire par SMS, messagerie en ligne, appels téléphoniques et vidéo, en plus des lettres et des courriels. Auparavant, les missionnaires misaient principalement sur le courrier électronique et les lettres pour communiquer.

Aussi longtemps qu’ils sont en mission, les missionnaires se dispensent de loisirs, de fêtes ou d’autres activités propres aux jeunes de leur âge afin de rester entièrement concentrés sur le service et sur l’enseignement de l’Évangile de Jésus-Christ.

*Depuis janvier 2017, les règles auxquelles sont soumis les missionnaires sont plus souples et dépendent de la culture du pays où servent les missionnaires.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.