Communiqué de presse

Quelque chose d’extraordinaire : La Société de Secours au Canada atlantique

Une armée de femmes faisant du bien dans la communauté : c’est le pouvoir qu’a la Société de Secours. Cela fait plus de cent ans que les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ont organisé une Société de Secours au Canada atlantique, tout d’abord dans la ville portuaire de Saint John, au Nouveau-Brunswick, en 1920. Durant les années qui ont suivi, des Sociétés de Secours ont été créées à proximité de Fredericton et de Moncton, au Nouveau-Brunswick; de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse; et à l’Île-du-Prince-Édouard. Avec pour devise « la charité ne périt jamais », les femmes de la Société de Secours cherchent à élever, à bénir et à apporter du soulagement aux membres de leurs collectivités.

La Société de Secours a été organisée le 17 mars 1842, à Nauvoo, en Illinois. Ce jour-là, sa première présidente, Emma Smith, a déclaré : « Nous allons faire quelque chose d’extraordinaire » (« Procès-verbal de la Société de Secours des femmes de Nauvoo », 17 mars 1842).

Dès les débuts, les femmes de cette organisation ont cherché des occasions de soulager les pauvres, et les membres des premières Sociétés de Secours du Canada atlantique ne font pas exception. Leur héritage de service et d’amour se perpétue dans les organisations d’aujourd’hui.

Michelle Cosman, présidente de la Société de Secours de la paroisse de Saint John, a vu des membres de la Société de Secours démontrer de la gentillesse les unes envers les autres et envers la communauté. « Plusieurs femmes ont été atteintes de graves maladies, et ont même dû être hospitalisées, durant les dernières années », a dit Cosman. Les femmes de la Société de Secours préparent des repas, se chargent du transport pour aller aux rendez-vous médicaux, font l’épicerie et la lessive, fournissent des soins après des chirurgies et apportent des messages et des cartes. »

Les femmes de la Société de Secours de la paroisse de Saint John, au Nouveau-Brunswick ont aussi nettoyé des appartements, peinturé des murs et aidé des amis à déménager et à emménager dans la collectivité. Elles ont en outre apporté de l’espoir et de la joie grâce à leur tradition annuelle consistant à décorer le service d’oncologie de l’hôpital régional de Saint John et en faisant des dons aux banques alimentaires et aux soupes populaires locales. Leur dernier projet consistait à rassembler des articles de soins personnels pour les femmes qui tentent de retrouver une certaine dignité après une rupture familiale ou un grave problème de santé. Où que soient les besoins, les femmes de la Société de Secours s’en occupent.

« Je suis si reconnaissante d’être témoin de gestes innombrables de charité – le véritable amour de Jésus-Christ – de la part de ces femmes de la Société de Secours », a dit Cosman. Depuis plus de cent ans, la Société de Secours au Nouveau-Brunswick vient en aide à la communauté de cette manière.

La Société de Secours de l’Île-du-Prince-Edward partage une histoire similaire. Linda Watson, présidente de la Société de Secours de la paroisse de Charlottetown, donne des exemples de femmes à l’œuvre qui font quelque chose d’extraordinaire. « Lorsqu’une sœur âgée s’est cassé les deux poignets, la Société de Secours est entrée en action », a expliqué Watson. « Elles ont passé l’aspirateur dans son foyer, se sont occupées de la lessive, lui ont prodigué des soins personnels quotidiens, ont préparé des repas, désherbé ses jardins et ont prié avec et pour elle. Elles l’ont littéralement ramenée à la santé. C’était fantastique. C’est l’amour de Jésus-Christ en action. »

Sœur Reyna I. Aburto, deuxième conseillère dans la présidence générale de la Société de Secours, a déclaré : « Nous ne sommes pas seules dans cette quête de l’amour à un plus haut degré. Nous nous efforçons toutes de développer un tel amour, et l’acquérir est l’affaire de toute une vie. Nous apprenons toutes à aimer, nous apprenons toutes à mieux aimer; nous apprenons toutes à aimer notre Père céleste et notre Sauveur de tout notre cœur, de toute notre âme et de tout notre pouvoir; et nous apprenons toutes à aimer les autres d’une manière plus sainte » (« Love Thy God and Thy Neighbor », Veillée spirituelle à BYU-Idaho, 4 juin 2019).

Les femmes de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours au Canada atlantique célèbrent plus de cent ans d’existence de la Société de Secours. Leurs histoires consistent à aider et à aimer d’une manière plus élevée. C’est la façon dont la Société de Secours fait quelque chose d’extraordinaire.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.